Résoudre les problèmes courants

Écailles, fissures et faïençage

Ce problème  survient lorsque les revêtements individuels ou l'ensemble d'un système de peinture s'écaillent, se fissurent complètement ou prennent un aspect de faïençage en créant un réseau de craquelures fines. De nombreuses raisons peuvent expliquer ce phénomène mais avec une bonne préparation avant l'application de peinture et en suivant quelques règles simples, vous devriez être en mesure d'empêcher sa survenue.

Comment reconnaître ce problème ?

Souvent appelé faïençage, ce défaut ressemble à un motif de pavage irrégulier ou à de la peau de crocodile. La peinture se soulève souvent en se décollant de la surface.

Souvent appelé faïençage, ce défaut ressemble à un motif de pavage irrégulier ou à de la peau de crocodile. La peinture se soulève souvent en se décollant de la surface.

  1. Accumulation de couches sur de longues périodes menant à des contraintes internes. 
    Prévention : Veillez à ce que les revêtements ne soient appliqués que sur d'anciens systèmes de peinture en bon état.
  2. Les temps de recouvrement maximum ont été dépassés et la préparation correcte de la surface n'a pas eu lieu. 
    Prévention : Veillez à suivre les recommandations et les consignes figurant notamment sur les étiquettes et les fiches techniques.
  3. Association incorrecte de revêtements, par ex. bi-composant sur mono-composant ou mono-composant sur bi-composant. 
    Prévention : Veillez à suivre les recommandations et les consignes figurant notamment sur les étiquettes et les fiches techniques. Ne mélangez pas les systèmes.
  4. Les solvants puissants utilisés sur ou dans des peintures conventionnelles affecteront la peinture sous-jacente. 
    Prévention : Utilisez les solvants corrects pour essuyer la surface ou diluer les produits.
  5. L'ancien antifouling n'a pas été préparé correctement avant l'application de la nouvelle peinture. 
    Prévention : Veillez à ce que les revêtements ne soient appliqués que sur des systèmes de peinture anciens en bon état. NE JAMAIS PONCER DE L'ANTIFOULING À SEC. L'antifouling doit toujours être poncé humide (si nécessaire) pour des raisons de santé et de sécurité.
  6. Couche de peinture appliquée trop épaisse conduisant à un retrait excessif 
    Prévention : Veillez à suivre les recommandations et les consignes figurant sur les étiquettes et les fiches  techniques.
  7. Mouvement du substrat comme sur les bateaux en GRP/matériau composite avec stratifiés fins et bateaux en bois. 
    Prévention : Essayez d'utiliser un mono-composant au lieu d'un bi-composant.
  8. Les recommandations de surcouchage n'ont pas été suivies ou le système de peinture appliqué est incorrect. Par ex. primaire incorrect utilisé avec de l'antifouling. 
    Prévention : Veillez à suivre les recommandations et les consignes figurant notamment sur les étiquettes et les fiches  techniques.
  9. L'antifouling, particulièrement les types durs, s'est accumulé au fil des années. 
    Prévention : Veillez à ce que les revêtements ne soient appliqués que sur des systèmes de peinture ancienne en bon état.

Comment traiter ce problème?

  • Grattez ou poncez les revêtements qui n'adhèrent plus afin que les bords des zones intactes soient bien polis pour permettre un chevauchement lisse. Lavez avec de l'eau douce pour enlever toute contamination. Réparez et appliquez du primaire et des couches de finition si besoin.
  • NE JAMAIS PONCER DE L'ANTIFOULING À SEC. L'antifouling doit toujours être poncé humide (si nécessaire) pour des raisons de santé et de sécurité.
  • Dans certains cas vous ne pouvez pas obtenir de bords bien définis et tout le revêtement et/ou système devra être retiré.

Peignez votre bateau comme un pro

Retrouvez les meilleurs produits pour garder votre bateau en très bon état

Obtenez toute l'aide dont vous avez besoin pour peindre en toute confiance

Bénéficiez de notre expertise scientifique et de notre innovation continue